LAIA - Témoignage - Notre chemin vers l'instruction en famille Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement
Notre chemin vers l'IEF


Nous sommes les parents de 3 enfants dont l'aînée a 4 ans. Je crois que j'ai toujours su que mes enfants n'iraient pas à l'école. Pour mon mari, cela est venu tout doucement. Comme beaucoup de monde, il ne savait pas que l'école n'est pas obligatoire. Au début, il s'est inquiété d'une éventuelle marginalisation. Puis de savoir si nous pourrions instruire nos enfants. Puis du regard des autres. Grâce à Internet, nous avons pu "rencontrer" d'autres familles dont les enfants ne vont pas à l'école. Cela l'a beaucoup rassuré de savoir que de nombreux enfants en France ne sont pas scolarisés. Les témoignages lus ici et là ont fini de le convaincre. Il ne se sent pas (pas encore) capable d'instruire nos enfants, mais il me fait confiance. Je ne sais pas si je saurai instruire nos enfants, mais je leur fais confiance. Chaque jour, je les vois apprendre, chercher à comprendre, découvrir. Chaque jour, ils grandissent un peu plus, savent un peu plus. Nos enfants grandissent à leur rythme, et apprennent de nombreuses choses dans leurs jeux ou en nous accompagnant dans notre vie.
Mes enfants sont encore d'âge préscolaire, je ne suis donc pas soumise à l'obligation d'instruction. Dans deux ans, je serai contrôlée pour la première fois afin de déterminer si les choix pédagogiques que je/nous faisons permettent effectivement à nos enfants d'acquérir un savoir et une culture générale suffisante (c'est à dire qu'ils aient un niveau d'instruction comparable aux autres enfants à 16 ans). Je n'ai pas encore déterminé de projet pédagogique particulier ; il me paraît important de faire des choix en fonction du moment et de l'enfant. Je me suis intéressée aux différentes manières de transmettre les savoirs. Il y en a tant ! Et cette diversité me conforte dans l'idée que chaque enfant a sa façon d'appréhender le monde, son chemin propre vers le savoir.
Lire d'autres témoignages